Visiter Amsterdam : que faire et que voir ?

Il y a eu de nombreuses occasions d’aller à Amsterdam, mais si vous n’avez pas encore vu la “Venise du Nord”, voici quelques conseils pour organiser un week-end dans cette ville:

Un patrimoine qui fait tourner les têtes

Avec 80 salons, plus de 8 000 œuvres qui contiennent 800 ans d’art, seuls ces chiffres pourraient faire tourner les têtes, il va sans dire que le Rijksmuseum est énorme, le plus grand musée des Pays-Bas. Vous pourriez y passer une journée entière mais si vous n’avez qu’un seul week-end de libre, je vous suggère de vous vider la tête avant d’entrer et de concentrer votre visite en 2/3 heures.  Parmi les nombreux peintres flamands, nous avons admiré les gigantesques chefs-d’œuvre de Rembrandt, “La Ronda di Notte” (La Garde de nuit), ceux de Vermeer avec les salles de la céramique du Delf et la bibliothèque en fonte de Cuypers. Si vous voyagez avec des enfants, surtout des filles, un coup d’œil aux maisons de poupées est à ne pas manquer.

Mais le musée Van Gogh est certainement à ne pas manquer. Plus de 200 tableaux de cet artiste agité vous attendent, dont les célèbres Tournesols, La Chambre d’Arles, et ses peintures (inconnues pour moi) inspirées de gravures japonaises. Vous pouvez aussi découvrir, grâce à un microscope, ce qui se cache derrière certains de ses coups de pinceau chargés d’émotion.

C’est bien de voir tant de gens faire la queue pour la culture mais je ne pense pas que vous voudriez passer votre temps dans la file d’attente. Vous ne l’esquiverez pas, mais ce sera plus rapide si vous réservez en ligne ou avec la Iamsterdam City Card, qui vous permettra d’entrer gratuitement au musée Van Gogh (sinon 15 euros) et de bénéficier d’une réduction au Rijksmuseum (ici aussi, l’entrée est de 15 euros) ; les enfants de moins de 18 ans entrent gratuitement dans les deux musées !
Programmez également bien vos journées car les musées ferment généralement à 17 heures. Le musée Van Gogh prolonge ses heures d’ouverture jusqu’à 18 heures dès le printemps et tout au long de l’été, et reste ouvert le vendredi jusqu’à 22 heures !

La carte qui vous facilitera les visites !

24, 48 ou 72 heures ; vous pouvez choisir la carte Iamsterdam City Card qui vous convient le mieux, qui vous donnera un accès gratuit à divers musées ou des réductions sur des attractions ainsi que la gratuité des transports publics.

Pour un week-end, la solution idéale est peut-être la carte 48 heures (elle sera activée dès le moment de la validation) pour 52 €. Cela en vaut-il la peine ? Oui, si vous prévoyez d’utiliser les trams et les bus pour vous déplacer et visiter au moins 3 des attractions incluses dans la carte (comme le musée Van Gogh, la croisière sur le canal et le musée naval dont l’entrée est de 15 € chacun, plus le coût de la carte de transport public de 12 €, faites le calcul). Voici une liste complète des attractions gratuites ou à prix réduit Iamsterdam City Card.
Si vous prévoyez de visiter la ville à vélo ou à pied, de visiter moins de musées ou de retourner aux Pays-Bas dans un avenir proche, jetez un coup d’œil au Holland Pass. Il s’agit d’une carte valable un an où vous pouvez choisir entre 2 et 7 entrées, d’un coût de 33 à 68 euros, à utiliser dans plusieurs musées à travers les Pays-Bas (avec celle-ci par exemple vous pouvez entrer gratuitement au Rijksmuseum).

Une pause détente

Après avoir fait le plein de culture, après avoir quitté ces musées n’aimeriez-vous pas vous détendre un peu ? S’il fait beau, dirigez-vous vers le Vondelpark, à deux pas du quartier des musées. C’est le plus grand parc de la ville et avec 47 hectares d’espaces verts, il ne sera pas difficile de trouver un coin tranquille pour se remettre de tant de culture.

La célèbre maison d’Anne Frank

Pour “construire un avenir, il faut connaître le passé”, c’est une citation du père d’Anne Frank affichée sur les murs de leur maison au 267 Prinsengracht. Vous ne pouvez pas échapper à l’histoire qui est enfermée dans ces murs et que vous découvrez en silence, en marchant dans les petites pièces sombres alignées les unes derrière les autres. Au lieu de cela, vous pouvez échapper à la longue file d’attente qui se forme à l’entrée tous les jours. L’astuce est simple, il suffit de réserver en ligne.
Il est également intéressant de revivre les lieux d’Anne Frank : en téléchargeant l’application gratuite Annes Amsterdam, vous découvrirez un autre visage d’Amsterdam.

Les plus beaux quartiers et canaux d’Amsterdam

Certains disent que le quartier le plus caractéristique d’Amsterdam est le Joordan, où chaque samedi, dans le Noordermark, il y a aussi un marché aux puces et des produits biologiques, tandis que le quartier des “9 rues”, enclavé entre les canaux du Keizersgracht et du Prinsengracht, donne sur des cafés, des antiquités et des boutiques spécialisées. Il y a aussi le Red Light district qui, bien qu’il soit connu pour d’autres raisons évidentes et qu’il soit envahi le soir par un essaim de spectateurs (moi pas moins), est le plus vieux quartier d’Amsterdam et qui, le jour, a un look complètement différent.

Chaque coin d’Amsterdam est magique et il suffit de se perdre dans la toile des canaux pour trouver une maison, un reflet, un pont, une boutique pour être immortalisé derrière un objectif. Parmi les 1200 ponts d’Amsterdam, le plus photogénique est peut-être celui qui se trouve à l’angle du Brouwersgracht et du Singel.

Amsterdam vue d’en haut

Le clocher de l’église Westerkerk, près de la Maison d’Anne Frank, avec ses 85m de haut, offrirait une vue pittoresque de la ville. Le billet est à 6 euros mais vous ne montez qu’en groupe de six et est ouvert jusqu’à 17 heures. Une occasion manquée pour nous, mais pour nous rattraper, nous sommes montés sur le toit panoramique de Nemo, le musée des sciences. On y accède gratuitement par un escalier extérieur et de là, on peut admirer la ligne d’horizon d’Amsterdam

Amsterdam gratuitement

Amsterdam peut être visitée gratuitement en compagnie de guides expérimentés avec Sandemans Europe, un nouveau concept pour présenter la ville aux touristes. Vous ne dépenserez peut-être même pas un euro pour ce circuit de trois heures, même si les guides qui vous accompagneront vivent de “pourboires”… si vous êtes satisfait, la récompense en vaut peut-être la peine. 

Parmi les musées les plus curieux

– parmi les plus de 50 musées d’Amsterdam, il y a aussi des musées curieux comme le Musée de la Bible, le Musée du Chat ou le Musée des Sacs, et puis il y a des musées plus commerciaux comme le Heineken Experience, la célèbre marque de bière, le Musée des Tulipes et le Musée du Fromage (devant la Maison d’Anne Frank) ou les ateliers de diamant comme celui de Coster, où vous pouvez assister au nettoyage des diamants. À l’exception du musée-usine Heineken que j’ai laissé à Chris pour son prochain week-end à Amsterdam, les trois autres m’ont semblé être des salles d’exposition plutôt que des musées à recommander.

Un petit musée que j’ai trouvé vraiment intéressant est le Woonbootmuseum, le musée des “maisons de bateaux”.

Vous montez à bord de l’Hendrika Maria, un ancien cargo construit en 1913 et converti plus tard en maison, pour comprendre un peu plus l’histoire des canaux et des péniches d’Amsterdam : il y en a plus de 2 250 et de formes diverses. Grâce à ce petit bateau-musée, vous pouvez voir comment les espaces sont utilisés et comprendre ce que c’est que d’y vivre. L’entrée est de 3,75 € mais avec la carte de la ville d’Iamsterdam, elle est gratuite.

– informations pratiques
L’office du tourisme situé en face de la gare centrale d’Amsterdam vous fournira toutes les informations nécessaires pour visiter la ville à votre arrivée mais elle est super populaire et l’attente est inévitable. Si vous avez besoin d’informations à la volée, par exemple sur la façon de vous rendre à votre hôtel, vous trouverez peut-être sur le parvis de la gare ces très gentils messieurs de l’office du tourisme qui se feront un plaisir de vous aider.