Comment se protéger des moustiques en été ?

anti-moustiques

Qui n’a jamais souffert de piqures de moustiques ? Difficiles à éviter lors de la période estivale, les moustiques ont déjà fait de vos soirées, voire de vos nuits entières, un enfer. Leur présence et les désagréments allant de pair ne sont pourtant pas une fatalité : quelques gestes et bonnes habitudes pourraient vous permettre de faire des moustiques, une histoire ancienne !

Moustiques : pourquoi nous piquent-ils ?

Les moustiques, vous les avez vus, entendus mais les connaissez-vous vraiment ? Avant de parler anti moustique et de faire le point sur les meilleures solutions pour s’en débarrasser, il est important de s’attarder sur leurs caractéristiques et leur fonctionnement.

Les femelles en ligne de mire

Vous le saviez peut-être déjà mais en matière de piqures, il n’y a que les femelles qui comptent. Piquer leur permet en effet de se nourrir mais également de favoriser le développement de leurs œufs. Après avoir été fécondées par les mâles, les femelles sont à la recherche de protéines qu’elles trouveront dans le sang des humains ou des animaux. Les mâles, de leur côté, se nourrissent de nectars et de liquides sucrés car ils n’ont pas à assurer la bonne reproduction de l’espèce.

L’étape de la piqure

C’est à l’aide de son proboscis, un organe allongé et tubulaire que la femelle moustique pique la peau et prélève la quantité de sang qui lui est nécessaire. En retour, elle injecte sa salive pour fluidifier le sang. Cette dernière contient des substances anticoagulantes qui facilitent son aspiration et lui permettent de se nourrir plus facilement.

Effets secondaires

Ce n’est pas la piqure de moustique en elle-même mais plutôt la réponse immunitaire qui provoque une réaction inflammatoire locale chez l’individu piqué. Selon les personnes, des démangeaisons et des rongeurs allant jusqu’à des gonflements peuvent être notés. L’envie de se gratter est bien souvent impossible à réprimer.

Se protéger efficacement des moustiques : conseils pratiques

Avant de se pencher sur la meilleure manière de soulager une piqure de moustique, autant essayer de les éviter ! Parmi les conseils les plus évidents vient celui de se couvrir le plus possible pour protéger sa peau. Malheureusement, en plein été, c’est rarement supportable !

L’anti moustique

Sans penser immédiatement aux maladies, telles le chikungunya, que peuvent provoquer les moustiques, en été les désagréments liés aux piqures peuvent être nombreux. Pour les éviter, un anti moustique en spray ou à bille, à appliquer directement sur la peau, agit comme un répulsif efficace à condition d’être suffisamment renouvelé. Des alternatives plus naturelles, aux huiles essentielles et à la citronnelle, existent également. Certains baumes sont quant à eux pensés pour les enfants dont les besoins sont spécifiques et les peaux, plus sensibles.

Les spirales à brûler

En extérieur, les spirales à brûler font des merveilles. Lors des repas dans les jardins, elles tiennent les moustiques à distance aux moments les plus critiques, soit à la tombée de la nuit et durant cette dernière. Les bougies à la citronnelle sont également à tester.

La moustiquaire

Tout simple mais pratique, la moustiquaire est l’alliée des nuits estivales les plus tranquilles. Grâce à elles, vous pourrez oublier les piqures et dormir sans crainte. Cette solution est également idéale pour protéger le sommeil des plus jeunes ! Pour davantage d’efficacité, imprégner la moustiquaire d’un répulsif est toujours une bonne idée !

Les prises anti-moustiques

A brancher sur secteur, elles diffusent un anti moustique capable d’être efficace durant plusieurs heures.

Soulager rapidement une piqure : les gestes incontournables

Malgré toutes les précautions possibles et imaginables, il n’est pas toujours possible d’éviter une piqure. Heureusement, il est possible de soulager une piqure de moustique de manière très efficace.

Un nettoyage soigneux

Suite à une piqure de moustique, le premier réflexe est de gratter pour soulager la démangeaison allant de pair. Malheureusement, c’est un geste à éviter dans la mesure du possible. Au lieu de cela, on conseille de nettoyer la piqure avec de l’eau et du savon, la façon la plus efficace d’effacer toute trace de salive sur la peau.

Côté parapharmacie

En parapharmacie, vous pourrez trouver tout un panel de produits voués à soulager les démangeaisons qui apparaissent lorsque l’on se fait piquer. Ils anesthésient tout simplement la peau. Plus ou moins efficaces, ils peuvent néanmoins éviter de se gratter et donc, d’infecter la réaction cutanée.

Les solutions naturelles

Se faire piquer par les moustiques peut aussi donner l’opportunité de tester toutes ces solutions naturelles, autrement appelées « remèdes de grand-mère ». Parmi ces dernières se trouvent tout simplement les glaçons, à appliquer sur la piqure, le froid venant anesthésier la réaction cutanée. Appliquer du bicarbonate de soude ou de l’aloe vera fait souvent des merveilles et a l’avantage de pouvoir être proposé aux jeunes enfants ou encore aux femmes enceintes, deux profils qui doivent prendre garde aux huiles essentielles souvent proposées dans le commerce. Enfin, on évoquera évidemment l’indétrônable citronnelle, à juste titre considérée comme un anti moustique naturel.