Voyager avec un nouveau-né, c’est possible, c’est même beau !

Le billet d’aujourd’hui est d’Alessia, une lectrice de voyage super passionnée, une mère qui même quand son bébé est né n’a pas perdu l’envie de voyager, au contraire elle a fait un voyage aux Etats-Unis avec lui de seulement six mois et elle nous le raconte aujourd’hui en tant qu’invitée spéciale le mercredi.

C’est toujours agréable et excitant d’accueillir des gens que même si nous ne les connaissons pas directement, nous apprécions déjà de lire leurs histoires. C’est le cas d’Alessia, si enthousiaste et en accord avec notre idée de voyager avec des enfants que c’est un véritable honneur d’accueillir son histoire !

Voyage avec un bébé : nos conseils

Nous avons toujours été deux amoureux du voyage en bricolage. Et quand je dis “bricolage”, je ne parle pas de voyage en sac à dos, mais plutôt de l’idée de s’asseoir à une table, de trouver une destination qui nous plaît, de planifier le voyage par nous-mêmes, avec nos moyens et notre temps, d’étudier le lieu et ce qu’il offre, de s’assurer que nous voyons ce qui nous intéresse et de nous immerger dans la culture du lieu, sans que personne ne nous force à suivre des horaires ou des programmes, nous obligeant peut-être à faire des choses qui ne nous intéressent pas… Et pourquoi pas, en économisant même quelque chose par rapport au même voyage organisé par quelqu’un d’autre.

Voyage avec de jeunes enfants

Voyageant autour du monde, nous avons toujours réalisé combien il y avait de jeunes enfants, mais aussi qu’ils étaient tous des enfants d’étrangers… et nous avons toujours dit que si nous avions un enfant, nous ferions tout pour maintenir cette passion vivante.

Quand Leo est né, c’était un peu comme si nous nous mettions au défi… Pouvions-nous faire ce que nous avions prévu de faire ? Au début, il y avait tellement de craintes et tous les gens autour de nous qui ne manquaient pas une occasion de nous dire à quel point nous étions fous, n’ont pas aidé… Mais notre passion nous a soutenus et ainsi, quand Leonardo n’avait que deux mois, nous avons commencé à planifier notre premier voyage à 3. Destination : États-Unis. L’âge de Léonard au moment du voyage : 6 mois.

Dans ce petit guide, je ne me perdrai pas dans une vraie histoire de voyage, mais j’essaierai de donner quelques conseils à des gens comme nous qui ont le désir d’entreprendre une aventure similaire avec un si jeune enfant. Parce que cela peut se faire. Et c’est beau !

Voyage avec les bébés – Choisir une destination

Voyage avec les bébés, il faut d’abord choisir la destination. Pourquoi les États-Unis ?
Dans notre cas, parce que c’est une passion et un pays que nous connaissons bien.

Nous y sommes allés 7 fois avant la naissance de Leo et cela nous a rendus un peu plus sûrs, alors que nous aurions dû les affronter avec un bébé à la traîne, une expérience qui était complètement nouvelle pour nous.
Et puis parce que c’est un pays “facile” à approcher et très “baby friendly”…

Notre itinéraire comprenait une semaine à New York. Un vol New York-New Orleans. Une location de voiture et un voyage de 10 jours dans les États du sud. Nous avons pris l’avion pour la Nouvelle-Orléans, Memphis, Nashville, Asheville et les Smocky Mountains pour nous rendre à Atlanta d’où nous sommes partis pour Milan. L’itinéraire du Sud a été choisi précisément en fonction de l’enfant : il n’y a pas grand-chose à voir et les déplacements d’une étape à l’autre ne sont pas très longs (maximum 3 heures et demie). Cela nous a permis de tout faire très calmement, en respectant le temps de l’enfant sans rien abandonner.

Beaucoup de gens craignent qu’à 6 mois un enfant soit trop petit pour voyager et que cela devienne un engagement trop lourd pour les parents, mais je peux dire que voyager avec un enfant de 6 mois est beaucoup plus facile que de voyager avec un enfant plus âgé.

Il est beaucoup plus maniable, il tient confortablement dans une poussette, un harnais ou un porte-bébé… et je l’allaitais encore à l’époque. J’ai délibérément décidé d’attendre notre retour en Italie pour commencer le sevrage, afin de ne pas avoir le problème de la nourriture. Un choix que même une mère qui utilise une formule pourrait facilement faire. On trouve des snacks et des fruits et légumes partout, mais si les principaux repas sont toujours à base de lait, tout est plus confortable.

Enfants dans l’avion

Nous avons préféré dépenser un peu plus et prendre un vol direct. Les enfants dans l’avion n’ont pas de problèmes, mais le décollage et l’atterrissage peuvent causer des douleurs aux oreilles, nous avons donc préféré les limiter autant que possible.

Au moment de la réservation, nous avons également demandé le berceau qui est très utile pour mettre Leonardo dedans quand il s’endort et ne pas avoir à le tenir pendant 8 heures consécutives.
C’est un droit de chaque nouveau-né à bord, mais pour la plupart des compagnies, il doit être demandé et réservé (gratuitement), car il est disponible en nombre limité dans chaque avion.
Le vol, qui au début m’inquiétait, était fantastique et entre une petite sieste, quelques repas, quelques jeux et quelques promenades, dans lesquelles Léonard a fait tomber amoureux tous les autres passagers, il est passé en un éclair.

Une agréable surprise à l’arrivée a été de ne pas avoir à subir les longues files d’attente pour l’immigration, car aux États-Unis, les bébés ont la priorité… et en 10 minutes nous étions à la récupération des bagages.