Voyage au Mexique : la magie de Pátzcuaro

Patzcuaro est un village colonial située dans l’Etat de Michoacan. Ce Pueblo Magico ou village magique vous surprendra par ses beaux paysages, son charme colonial certain. C’est un endroit à visiter lors d’un voyage au Mexique.

Localisation de la ville de Pátzcuaro

À 56 kilomètres au sud-est de la ville de Morelia se trouve Pátzcuaro, une ville magique à l’atmosphère provinciale. La population locale se consacre à l’entretien des jardins et des fleurs comme les bougainvilliers, les bégonias, les roses, les géraniums et d’autres plantes utilisées à des fins médicinales.

Les incontournables de Patzcuaro

La ville de Pátzcuaro possède des places entourées d’impressionnantes demeures et de bâtiments coloniaux, parmi lesquels se distingue l’ancien Colegio de San Nicolás, une école jésuite fondée au XVIe siècle par Vasco de Quiroga, qui était évêque de Michoacán. Son architecture baroque se reflète dans sa façade octogonale et dans la façon dont ses arcs et ses colonnes sont alignés avec l’entrée et le hall. Il abrite actuellement le Musée d’art populaire.

À quelques mètres de là, en traversant ses rues pavées, se trouve la Casa de los Once Patios, qui était le couvent des Dominicains de Santa Catarina en 1747. En raison de diverses modifications dans la configuration de la ville, seuls cinq des onze patios d’origine subsistent, qui sont d’excellents exemples de la beauté artistique du bâtiment. L’église d’El Sagrario a été construite au XVIIe siècle comme annexe du couvent des religieuses de Santa Catarina.

Parmi les temples les plus remarquables, qui font également partie des attractions de la ville, se trouvent la basilique de la Virgen de la Salud, fondée par Vasco de Quiroga en 1538 en tant que cathédrale, le baroque San Agustín, aujourd’hui la bibliothèque publique Gertrudis Bocanegra, La Compañía, une église jésuite dont la construction a commencé en 1585 et s’est achevée au XVIIe siècle et le Humilladero, également connu sous le nom de Chapelle du Christ, qui date du XVIe siècle et conserve son intéressante croix de pierre réalisée par les missionnaires de l’époque.

Il est impensable de se rendre à la ville de Patzcuaro sans visiter les sept îles du lac et ses petites villes qui dégagent une forte saveur michoacane. En plus d’être le décor d’un film de Maria Felix, Janitzio, la plus célèbre de ces îles, est un important fournisseur de poisson blanc de la région, une spécialité culinaire du Michoacán.

Les habitants de Patzcuaro

En continuant avec ces îles, les habitants de Jarcuaro sont connus pour avoir gardé leurs coutumes et leur langue purépechas vivantes. Pacanda est unique en raison de son petit lac intérieur, tandis que Tecuena, la plus petite des îles, est idéale pour une agréable promenade. Les Urandenes, un groupe de 3 îles reliées par des canaux, sont célèbres pour leurs poissons blancs et les filets en forme de papillon utilisés pour les attraper. Le Yunuén a une forme de croissant inhabituelle et son principal attrait réside dans les hérons qui l’habitent. Enfin, Copujo est constitué de terres si basses qu’elles sont souvent recouvertes de végétation aquatique, voire complètement inondées.

L’identité des Purépecha se reflète dans chaque objet créé par les artisans de la région de Pátzcuaro. Ils sont experts dans le moulage et la création de fines pièces d’argent et de cuivre, métaux avec lesquels ils travaillent depuis l’époque préhispanique. À quelques minutes de la région se trouve Santa Clara del Cobre, un endroit magique, idéal pour acquérir des pièces uniques en cuivre. L’artisanat régional comprend également des pots en argile, des bijoux, des guitares, ainsi que des textiles brodés à la main.

Outre sa beauté, ses traditions et son merveilleux artisanat, la ville Patzcuaro possède également sa propre gastronomie, puisqu’elle partage les délices culinaires de son État, le Michoacan, tels que les tamales de poisson blanc, les corindons triangulaires remplis de haricots et de porc, ou les tamales sucrés appelés “uchepos”.

La délicieuse soupe Tarasca mérite une mention spéciale, un mélange crémeux de haricots cuits au four avec de la tomate liquéfiée et assaisonnée, du fromage panela et des lamelles de tortilla frites. Pour accompagner cette délicatesse, n’oubliez pas de prendre une “charanda”, qui est un distillat de canne à sucre qui donnera la touche finale à votre expérience gastronomique dans l’Etat de Michoacan.