La Fiorida, près du lac de Côme en Italie : un itinéraire à vélo extraordinaire

La Fiorida est située dans l’une des zones les plus splendides des Alpes, au cœur de la Valteline, dans le cadre magnifique du fond de la vallée où les Alpes Orobiennes rencontrent le Retiche, à deux pas du lac de Côme, qui est bordé de somptueuses propriétés. Elle se caractérise par ses structures en pierre et en bois, qui se détachent sur les rives du fleuve Adda et représentent une base idéale pour de nombreuses activités de tourisme expérimental. Les locations de vélos y sont courantes pour parcourir le paysage tout en prenant des photos.

La Fiorida

La Fiorida est un petit monde ancien qui a été renouvelé avec succès. Les ingrédients de son succès sont nombreux : tout d’abord, la ferme, composée d’un élevage de bovins, avec la production relative de lait et de fromage dans la laiterie, la culture locale de fourrage et de maïs stocké dans la grange, l’abattoir pour la production de viande et de saucisses – toutes les structures à l’intérieur de la ferme – et encore, les porcs et les chèvres vivant soignés et choyés à tous points de vue. Ensuite, les chambres et l’ensemble de la structure, avec une attention particulière aux moindres détails, vous accueillent et vous proposent en outre une cuisine qui va du restaurant traditionnel au restaurant étoilé “La Presef” du chef Gianni Tarabini. Enfin, elle offre un grand centre de bien-être où le meilleur des meilleurs est de réserver un bain de lait, de foin ou de vin.

Les hôtes plus sportifs peuvent également pratiquer le trekking et les pistes cyclables.
En fait, la ferme La Fiorida est le premier arrêt sur la piste cyclable caractéristique du fond de la vallée, le “Sentiero Valtellina”, qui de Colico, le long du fleuve Adda, atteint Morbegno et continue jusqu’à Sondrio. Facile d’accès, tant depuis la route SS 38 à Morbegno que depuis la route provinciale de Valeriana à Traona et Dubino, la piste cyclable ne présente aucune dénivellation et convient donc à tous, elle est donc idéale pour passer une agréable journée au contact de la nature.
La société propose également un service de location de vélos.

La piste cyclable de la Valteline

La Valteline est un microcosme alpin, riche en variété naturelle et culturelle, correspondant au réservoir de l’Adda en amont du lac de Côme. Plusieurs vallées latérales appartiennent à la Valteline, comme le Val Malenco, le Val Masino et le Valle del Bitto, tandis que le Val Poschiavo se trouve déjà au-delà de la frontière suisse.

Bien qu’elle soit appelée “sentier”, la route qui traverse la Valteline est à toutes fins utiles une piste cyclable/piétonne. Le départ de Colico a lieu à côté du débarcadère historique et offre au cycliste une vue fantastique sur le lac et les montagnes environnantes. En pédalant vers l’embouchure de l’Adda, on est immédiatement tenté par un petit détour pour admirer le Fort de Fuentes, construit au XVIe siècle par les Espagnols pour contrôler le col alpin.

Les bois riches et les champs cultivés alternent dans le tronçon menant à Morbegno. La route est légèrement en montée mais les calories nécessaires pour atteindre le centre peuvent être facilement récupérées avec un goûter de fromages et de charcuteries locales, dans les différents restaurants de la région ou à la Bottega de La Fiorida. La part du lion est certainement faite par Casera, le fromage qui domine entre autres dans la recette des pizzoccheri, la plus célèbre spécialité de la Valteline, et qui est produit directement dans l’entreprise.

Toujours plus loin, vers le sommet

Superata Morbegno vous traversez la route nationale 38 pour continuer en direction de Talamona. L’itinéraire vous mènera ensuie dans Cedrasco où vous êtes confronté à l’un des traits les plus suggestifs. Puis, à près de 50 kilomètres de Colico, le Sanctuaire de la Madonna di Sassella annonce Sondrio. Quelques kilomètres plus loin, on atteint Chiuro, entouré de dizaines de vignobles et l’épicentre de la viticulture valtellinaise.

Le chemin de la vallée touche le petit village de Teglio, d’où dérive le nom Valtellina (en latin Vallis Tellina), avant de rejoindre Tirano, gardé par le Sanctuaire de la Vierge de la Renaissance, à quelques mètres de la frontière suisse. A partir de ce moment, la montée fera perdre les pédales à certains cyclistes et, dans les 15 derniers kilomètres pour arriver à Grosio (656 mètres d’altitude), la fatigue est assurée, ainsi que la vue et la satisfaction d’avoir parcouru tout le chemin qui sera gravée sur les photos de vacances.